L’huile de foie de morue longtemps considérée comme un simple remède de grand-mère était  donné aux enfants dans le but de favoriser la croissance et éviter le rachitisme. Son goût fort désagréable  a marqué toute une génération d’enfants. De nos jours, l’huile de foie de morue a retrouvé son intérêt grâce à ses nombreuses vertus thérapeutiques reconnues et à son efficacité démontrée dans diverses pathologies.

Qu’est ce que l’huile de foie de morue ?

L’huile de foie de morue est obtenue par cuisson à la vapeur de foies de morue (qui est un poisson gras  des eaux froides de l’océan Atlantique)  puis écrasés et décantés pour en extraire une huile.
Cette huile extraite est riche en acides gras essentiels dont les oméga-3 (DHA et EPA), en vitamine A et D et de nombreux acides aminés contribuant au bon fonctionnement de l’organisme.
L’inconvénient de cette huile c’est qu’elle présente une odeur forte et un goût amer désagréable  rendant difficile son administration.  Les nouvelles techniques d’extraction ont permis d’obtenir des huiles moins fortes en goût.

Pourquoi est-il bon de consommer de l’huile de foie de morue?

L’huile de foie de morue constitue une excellence source en vitamine A et D. La vitamine A joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement des muqueuses de la peau et des yeux et les protège contre les effets toxiques des rayons du soleil.  La vitamine D permet de favoriser la fixation du calcium dans le tissu osseux et contribue à la solidification des os. L’huile de foie de morue trouve son intérêt chez les adolescents en période de croissance et chez la femme ménopausée.  
L’huile de foie de morue est reconnue pour renforcer les défenses immunitaires et permet de rendre l’organisme plus résistant face à diverses maladies saisonnières (rhume, états grippaux, etc…)
L’huile de foie de morue  contient également des oméga-3 en quantité non négligeable, mais inférieure à celle des huiles de poissons gras. Les acides gras essentiels présents dans l’huile de foie de morue participent au bon fonctionnement du système cardiovasculaire, contribuent à diminuer les risque de maladies cardiovasculaires (régule la tension, limite l’apparition des plaques athéromes, réduits les accidents cardiques etc...), participe également au bon développement du cerveau de l’enfant, du nourrisson et du fœtus.
L’huile de foie morue favorise le bon cholestérol et fait diminuer le mauvais cholestérol ainsi que les triglycérides.
L’huile de foie morue a démontré une efficacité dans les troubles articulaires, elle permet de diminuer les douleurs, d’assouplir les articulations et rendre le mouvement plus fluide.

Sous quelle forme consommer l’huile de foie de morue?
L’huile de foie de morue est vendue soit sous forme de gélules souples soit sous forme de liquide conditionné en bouteille.
Si son goût amer est difficile à supporter, il est recommandé de la prendre sous forme de gélule. Les formes liquides ont l’avantage d’être mieux digérée et entraînant moins de ballonnement ou de remontées.
Pour une meilleure tolérance et absorption, il est recommandé de prendre l’huile de foie de morue au cours des repas ou en fin de repas.
L’huile de foie de morue peut être conseillée chez l’enfant de plus 6 ans.
Il est important de veiller à bien choisir son produit, en effet, il existe une forte disparité de qualité entre plusieurs produits d’huile de foie de morue. La teneur en vitamine A et D peut être très variable d’un produit à l’autre. Il est recommandé de ne pas dépasser la dose journalière de vitamine A de 5.000 UI.
De plus, il faut garder en mémoire que le foie est un organe de stockage et de nombreux toxiques peuvent y être renfermés. Il est recommandé de choisir une huile de foie de morue sous forme pure et garantie par la qualité pharmaceutique.

Quelle association choisir pour augmenter l’efficacité de l’huile de foie de morue ?

L’huile de foie de morue ne doit pas être consommée tout le long de l’année du fait de sa teneur en vitamine A qui s’accumule dans l’organisme et peut devenir toxique. Un surdosage en vitamine A peut entrainer des maux de tête, des nausées et vomissements par exemple.
L’huile de foie de morue n’est recommandée chez la femme enceinte car cela peut favoriser l’appariation d’une hypertension gravidique.
Pour renforcer l’action de l’huile de foie de morue sur le système immunitaire, celle-ci pourra être conseillée en association avec l’acérola, la propolis, l’échinacée, le cyprès ou le sureau.
Pour limiter la dégénérescence du cartilage et réduire le processus inflammatoire, l’huile de foie de morue pourra être associée au calcium, à la glucosamine, la chondroïtine ou encore au MSM.  
Dans les cas de fatigue, une action concomitante à la gelée royale, le rhodiola et le ginseng ou encore la spiruline renforcera l’efficacité de l’huile de foie de morue.
Dans les troubles cutanées type eczéma, l’action de l’huile de foie de morue pourra être améliorée avec l’onagre et la bourrache.

TwitterGoogleLinkedInPrint
Les Produits disponibles en boutique